Des ardoises pour les  écoliers français

versionfrancaise

Regardez mes amis! Ce sont bien des ardoises !

Je ne parle pas de ce que l’on pourrait trouver dans un musée sur le système scolaire français mais bien de ce qui se trouve dans la maison d’une amie. Ses filles, qui sont à l’école primaire, en utilisent en classe. Elles s’en servent, par exemple, pour écrire la réponse à une question posée par le professeur. Lorsque le professeur demande la réponse, on lève l’ardoise pour montrer sa réponse. Pratique!

Je me rappelle avoir trouvé quelque chose qui ressemblait à ce truc dans la maison de mon enfance. Ma mère m’avait dit qu’elle utilisait une ardoise à l’école, dans les années 50 en Finlande.

Ce type de fourniture scolaire est maintenant d’actualité dans ma vie aussi parce que ma fille entre en CP. Les parents ont reçu une liste de la maîtresse avec toutes les choses à acheter pour la rentrée. Un stylo à bille bleu, un vert et un rouge. Un classeur. 100 pochettes plastiques. Une photo d’identité. Des crayons à papier. Une gomme.

Et puis, cette mystérieuse ARDOISE.

« Non mais bon sang qu’est-ce que c’est ?! », ai-je juré à voix haute au rayon des fournitures de bureau du supermarché.

Une gentille maman française a rigolé et m’a indiqué le rayon où je pourrai la trouver. « C’est ça », m’a-t-elle montré. Ardoise vol.2.

L’ardoise, c’est donc, par exemple, pour s’entraîner à écrire en attaché, chose que l’on n’apprend plus en Finlande.

ardoise

Dans l’école de ma fille, par contre, pas besoin de tablier, contrairement à ce que demandent d’autres établissements.

Dans la plupart des écoles françaises, le stylo plume fait aussi partie de la liste de fournitures scolaires, au même titre que le sac filet ou que le stylo bic quatre couleurs si cher aux français.

Et personne ici en France n’a besoin de se soucier du réseau social (qu’on appelle Wilma en Finlande)  qui fait le lien entre professeurs et parents. À la place, on distribue de simples petits papiers aux parents.

Quand on compare cela aux classes digitales finlandaises dans lesquelles on utilise des tablettes, on ne peut pas s’empêcher de rire. Et en tant que mère finlandaise, ça m’engoisserait presque. Qu’est-ce qui peut bien arriver aux enfants que l’on met dans des classes où l’on enseigne « comme avant » ?

lundi en francais

1 Comment

  1. Sartenada   •  

    Coucou Helena.

    Chouette.

    Mes deux enfants étaient à l’école française d’Helsinki, mais ils n’avaient pas des ardoises.

    Bonne journée à vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published.